ASPES Savoie Cyclosport : site officiel du club de cyclisme de CHAMBERY - clubeo

La Périgordine - Dimanche 12 juillet 2015

12 mars 2016 - 00:17

  

La Périgordine – 12 Juillet 2015    

Le dimanche 12 juillet, « La Périgordine » s'est installée à une encablure des grottes de Lascaux à Montignac. Le parcours est vallonné et pittoresque, il offre des magnifiques panoramas de carte postale et traverse des villages typiques du Périgord.

André Mahé et Jean-Claude Gay étaient au départ.

« Ma Périgordine » par André Mahé

Si j'ai participé à la cyclosportive "la Périgordine", ce n'est pas par hasard.

Quand on a un bon copain qui habite à quelques kilomètres du lieu de départ Montignac, (Jean-Claude pour ne pas le nommer qui a participé au stage de printemps de La Londe les Maures) et que depuis 3 à 4 ans, on a fait du vélo une pratique sportive régulière, l'occasion était trop belle.

Si je vais régulièrement rouler dans le Périgord chez Jean-Claude, nous n'avions pas encore eu l'occasion de s'inscrire sur une cyclo du coin. D'autre part, les 3 cyclos auxquelles j'avais participé jusqu'à présent, présentaient toujours un dénivelé important et je souhaitais découvrir une cyclo plus roulante.

Jean-Claude quant à lui est plutôt branché longue distance. Son truc, c'est de faire "les diagonales de France". L'année dernière, il s'expérimentait sur la liaison Hendaye / Strasbourg. 1190 km qu'il a parcourus en moins de 99 heures en autonomie complète. Cette année, c'était Perpignan / Brest 1060 km en moins de 89 heures, tout cela en plein cagnard, mi-juin, 15 jours avant la Périgordine. Alors, le jour de la cyclo Jean-Claude avait encore des traces de son périple, tant sur le vélo que dans les jambes.

« UNE MULTITUDE DE BOSSES »

Quant à moi, j'arrivais avec une préparation plus spécifique, l'Ardéchoise et la JPP.

Les conditions étaient idéales en plein milieu du mois de juillet. Nous nous sommes inscrits sur la grande boucle de 149 km et 1860 m de dénivelé. Le profil de la course bien différent de l'Ardèche et des Alpes comprenait une multitude de bosses avec une altitude maximale de 325 m, ça changeait la donne. Ce sont environ 400 cyclosportifs qui ont pris le départ sur l'ensemble des 4 parcours proposés.

« NE PAS LÂCHER DANS LES TEMPS FORTS»

Le départ très rapide en faux plat montant sur les 10 premiers kilomètres, m'a mis tout de suite dans l'ambiance du peloton où il fallait s'accrocher. Arrivé au sommet de la première bosse, j'ai trouvé ma place dans un groupe correspondant à mon niveau. Après avoir repéré les roues qu'il ne fallait pas lâcher, le passage aux ravitaillements s'est révélé un moment piège que j'ai réussi à gérer in extremis pour rester dans le bon wagon. J'ai découvert une gestion de course totalement différente des précédentes. Cette fois, il fallait s'adapter, ne pas lâcher dans les temps forts, se laisser emmener par les autres et quand je le pouvais, prendre un relais, ce que j'ai ressenti comme un véritable plaisir.

Après un effort de 5 heures, le compteur indiquait une moyenne au-dessus de la barrière des 30 km/h, le sanglier à la broche proposé par l'organisation, est devenu alors un grand moment de plénitude.

Le compte rendu de l'épreuve : Perigordine.pdf

 

       

 Le classement complet ici

 

Commentaires

L'ASPES CYCLOSPORT EST SUR STRAVA

STRAVA

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 16 Compétiteurs
  • 9 Supporters